Menu Menu Menu
scène nationale . cinéma . centre d’art contemporain

au cinéma

    ©

    Disgressions Virginie Yassef

    FR EN ES

    Festival

    Digressions : Virginie Yassef

    lancement et signature

    sam 2 juin 2018 à 18h15 - Hall

    Lancement-signature dans le cadre de Performance Day

    Lancement du quatrième titre de la collection Digressions en partenariat avec Captures éditions. Une conversation entre Virginie Yassef, Mathieu Copeland, Philippe Quesne et Julie Pellegrin.

    Présentation

    Initiée par la Ferme du Buisson en collaboration avec les éditions Captures, Digressions est une collection d'entretiens d'artistes qui accompagne la programmation du Centre d'art. En offrant un détour par une discussion à plusieurs voix, ces carnets rendent visibles les réflexions, les références, les méthodes, et parfois les divagations qui nourrissent un processus de travail.

     

    Le prochain titre sera consacré à Virginie Yassef qui a choisi de s’entretenir avec Mathieu Copeland et Philippe Quesne autour de la préparation de son projet The Veldt. Un premier épisode sera présenté à la Ferme du Buisson dans le cadre de Performance Day et le suivant au Théâtre Nanterre Amandiers en novembre 2018. Ce double entretien expose des aller‑retours d’échanges avec le curator et le metteur en scène autour de la théâtralité, du passage de l’exposition à la scène, du traitement du son, de la scénographie, du temps et de la partition et autour de la recherche d’une nouvelle méthodologie de travail.

    Infos pratiques

    Pass Performance Day pour la journée

    plein 10 €

    buissonnier / réduit / étudiant 8 €

     

    parcours avec navette gratuite aller et/ou retour sur réservation au 01 64 62 77 77

    13h15 Paris Opéra-Bastille > Ferme du Buisson
    00h30 Ferme du Buisson > Paris Opéra-Bastille (avec une intervention surprise d'OKAY CONFIANCE) 

     

     

    Allez + loin

    Philippe Quesne

    Philippe Quesne a suivi une formation d’arts plastiques mais est aujourd’hui metteur en scène et directeur du théâtre Nanterre Amandiers. Il a réalisé pendant dix ans des scénographies pour le théâtre, l’opéra et des expositions. En 2003, il crée la compagnie Vivarium Studio et signe son premier spectacle. Philippe Quesne traque le merveilleux, le minuscule, pousse à l’extrême les expériences du quotidien et les relations entre l’homme et la nature. Il travaille sur les petites communautés qu’il regarde au microscope, comme les insectes qu’il collectionnait dans son enfance.

     

    Mathieu Copeland

    Commissaire d’exposition basé à Londres, Mathieu Copeland cultive une pratique curatoriale cherchant à subvertir le rôle traditionnel des expositions et à en renouveler nos perceptions. Il a notamment organisé les expositions Soundtrack for an Exhibition et la rétrospective Alan Vega au Musée d’Art Contemporain de Lyon, les expositions itinérantes Une Exposition parlée et L’exposition d’un film, Une rétrospective d’expositions fermées à Fri-Art et L’exposition d’un rêve à la Fondation Calouste Gulbenkian. Il a édité les ouvrages Vides/Voids, Anti Museum, L’exposition d’un film ; il publie « Perfect Magazine », un magazine imprimé en blanc sur blanc, et dirige l’édition d’une collection de films d’artistes en DVD. En 2008, il réalise Une exposition chorégraphiée à la Kunsthalle St Gallen et à la Ferme du Buisson, et en 2013 il publie avec la Ferme du Buisson l’ouvrage séminal Chorégraphier l’exposition.

     

    Virginie Yassef
    Virginie Yassef explore, depuis les années 1990, plusieurs médiums : vidéo, peinture, photographie, sculpture… Débusquant nos émotions enfouies et notre faculté d’émerveillement avec une drôlerie et une inventivité singulières, son œuvre invente des mondes où les gestes du quotidien prennent une dimension fantastique, où se télescopent les strates historiques et les niveaux de lecture, les registres et les références. Les formes qu’elle conçoit ressurgissent et se transforment d’un scénario à l’autre au gré des variations narratives.


    Ainsi, l’artiste échafaude des hypothèses comme elle échafaude des bâtiments : dans un va-et-vient constant entre construction physique et mentale. Elle crée des terrains pour le jeu, un jeu qui désigne ici une activité plus qu’un objet fini, qui imprime un mouvement aux choses pour produire de la (science) fiction. Un jeu sans règles qui contribue à définir un espace d’expérimentation potentiel entre la surface de la réalité et une projection fantasmatique.

    Pass Performance Day pour la journée

    plein 10 €

    buissonnier / réduit / étudiant 8 €

     

    parcours avec navette gratuite aller et/ou retour sur réservation au 01 64 62 77 77

    13h15 Paris Opéra-Bastille > Ferme du Buisson
    00h30 Ferme du Buisson > Paris Opéra-Bastille (avec une intervention surprise d'OKAY CONFIANCE)