Menu Menu Menu
scène nationale . cinéma . centre d’art contemporain
    ©

    Béatrice Balcou, Measurement of the work Ladies Jacket Smoking by Liz Magor, 2018

    FR EN ES

    Centre d'art

    Rencontre et lancement

    Béatrice Balcou

    Rencontre entre Béatrice Balcou & Yaël Kreplak, sociologue, suivi du lancement de Digressions #6

     

     

    sam 19 jan 2019 à 16h - Centre d'art

    Présentation

    Dans son exposition L’Économie des apostrophes, Béatrice Balcou échange avec Yaël Kreplak, chercheuse en sociologie, autour de la vie – et la mort – des œuvres d’art. Elles s’intéressent aux différents états des œuvres, lorsqu'elles sont exposées, activées, ou en état de dormance, lorsqu'elles sont manipulées, touchées, au sein de l'institution par des professionnels mais aussi pendant l'exposition par ou pour des spectateurs.

     

    Elle présentera ensuite le sixième titre de la collection Digressions, qui lui est consacré. En choisissant de s’entretenir avec Emilie Renard, Christophe Gallois et Julie Pellegrin, Béatrice Balcou confronte ses pistes de travail aux regards différents de trois commissaires. En croisant ces voix multiples et complémentaires, elle s’interroge sur la dimension politique de la discrétion, l’entrecroisement des temporalités, la responsabilisation de l’institution accueillante, l’expérience du spectateur et du corps collectif, la relation entre geste de travail, geste de soin et geste chorégraphique.
    En présence de Valérie Cudel, éditrice et Claire Moreux , graphiste.  

    Infos pratiques

    entrée libre

    Programme

    Générique

    Scolaires

    Allez + loin

    Yaël Kreplak

    Yaël Kreplak est sociologue, chercheuse associée au Centre d’étude des mouvements sociaux (EHESS, Paris), au CERLIS (Université Paris Descartes) et à l’École supérieure d’art d’Avignon. Elle travaille dans le domaine de l’ethnométhodologie, de l’analyse de l’action située et de l’analyse conversationnelle. Fondés sur des enquêtes ethnographiques réalisées dans des institutions artistiques et patrimoniales (Villa Arson, Centre Pompidou, Archives nationales), ses travaux élaborent une approche pragmatique de l’art, sensible aux processus de publicisation des œuvres et ancrée dans la description des pratiques de mise en exposition, conservation, restauration, stockage et documentation.

    Ses activités de recherche se prolongent fréquemment par des collaborations avec des professionnels de l’art et des artistes. Elle donne régulièrement des conférences, en France et à l’étranger, dans des universités et institutions artistiques. Parmi ses publications récentes : Des documents dociles (in Document bilingue, Manuella / MuCEM, 2017), Artworks in and as practices. The relevance of particulars (in Practicing Art/Science. Experiments in an emerging field, Routledge, 2018), “Once it is out, it is anybody’s”. Quelques remarques sur les méthodes de Franck Leibovici (in Une poétique pragmatiste, Les presses du réel / AICA, 2018).

    entrée libre