Menu Menu Menu
©

Amy Greenfield, Light of the Body, 2004, distribution Collectif Jeune Cinéma

Amy Greenfield, Light of the Body, 2004, distribution Collectif Jeune Cinéma

© photo Émile Ouroumov

© photo Émile Ouroumov

Chorégraphier l'exposition

Centre d'art

Art Center

Phill Niblock, Kenneth Anger, Amy Greenfield

Projections de films rares ou inédits en France

sam 30 nov 2013 à 12h

Sat 30 Nov 2013 at 12 pm

sam 30 nov 2013 à 12h

Présentation

Phill Niblock


The Movement of People Working
Filmée entre 1973 et 1991 en 16 mm puis en vidéo partout dans le monde, la série de films The Movement of People Working présente le travail comme une chorégraphie de mouvements et de gestes, orchestrée par des compositions musicales lentes et évolutives à l’harmonie minimaliste.

 

Courtesy de l’artiste

 

 

Réalisée entre 1966 et 1969, Six Films est une série de portraits d’artistes et musiciens filmés en 16 mm.


Morning (1966-69) / 17 min
Le quotidien, les pensées et anxiétés des membres du groupe de théâtre expérimental connu sous le nom d’Open Theater Group.


The Magic Sun (1966-68) / 17 min
Réalisé lors d’un concert du Sun Ra Arkestra sur un toit de New York, le film est un montage de plans serrés noir et blanc  fortement contrastés, qui figure parmi les classiques du cinéma underground.


Dog Track (1969) / 8 min 30
Un texte anonyme autour de l’animalité lu par Barbara Porte.


Annie (1968) / 8 min
Un portrait de la danseuse Ann Danoff accompagné d’une bande-son de Max Neuhaus.


Max (1966-68) / 7 min
Un portrait de Max Neuhaus, pionnier de l’électronique live, percussionniste et artiste conceptuel, accompagné d’une bande son de Neuhaus lui-même.


Raoul (1968-69) / 20 min
Un portrait du peintre Raoul Middleman usant de l’effet d’accéléré et accompagné d’une bande-son de Middleman et Niblock.


Courtesy de l’artiste

 

 

Cinéaste et musicien américain, Phill Niblock développe une œuvre pluridisciplinaire. Reconnu comme l’un des grands compositeurs expérimentaux de notre époque, il débute sa carrière comme photographe puis devient cameraman pour les danseurs et chorégraphes du Judson Church Theater dont Yvonne Rainer et Meredith Monk. Il s’engage alors dans une réflexion sur la production d’images en mouvement à travers des séries de films et de diapositives. Parallèlement, il se consacre à la musique, expérimentant l’association de ses productions visuelles à son œuvresonore.

 

---


Kenneth Anger


Puce Moment (1949-1970) / 7 min
Une évocation abondamment colorée du Hollywood disparu, vu à travers l’après-midi d’une star de cinéma
des années vingt.


Scorpio Rising (1963) / 30 min
Une vision transcendée du mythe du motard américain. La machine comme totem, du jouet à la terreur. Thanatos en chrome et cuir noir.


Eaux d’artifice (1953) / 13 min
Une partie de cache-cache qui dure toute une nuit dans un labyrinthe de cascades, balustrades, grottes et
fontaines jaillissantes jusqu’à ce que la silhouette d’une jeune princesse et une fontaine ne forment plus qu’un.

 

distribution Cinédoc Paris Films Coop

 

 

Figure incontournable du cinéma expérimental et de la culture underground américaine, Kenneth Anger réalise des courtsmétrages qui mêlent à des degrés divers le surréalisme, l’homoérotisme et l’occultisme, revendiquant ainsi l’héritage de Georges Méliès. Depuis 1937, il a produit une quarantaine de films dont neuf ont été regroupés sous le titre Magick Lantern Cycle, et diffusés dans le monde entier.

 

---

 

Amy Greenfield


Tides (1982) / 12 min
Introduit par une citation du manifeste d’Isadora Duncan de 1903, Tides est un hymne à la danse dans sa relation à la nature, où le corps de la cinéaste se fond au tumulte des vagues de l’océan.


Element (1973) / 11 min 30
Un film viscéral, comme il en existe peu, Element est un classique des films de danse d’avant-garde, dans
la tradition des réalisatrices qui utilisent leur propre corps, nu, afin d’obtenir une déclaration visuelle et
puissante de la féminité.


Wildfire (2002) / 12 min
Wildfire a été digitalement coloré en un intense arc en ciel flamboyant. Partant d’un ralenti et s’intensifiant,
au fur et à mesure de surimpressions, d’inversions et d’accélérations, nous arrivons à une conflagration
explosive et sauvage d’énergie féminine.


MUSEic of the BODy (2009) / 10 min 30
Elle lance son corps et ses perles sur les touches du piano dans un élan transgressif, érotique, douloureux, enragé, libre, pendant que son image est morcelée sur plusieurs moniteurs vidéo derrière elle.


Light of the Body (2004) / 11 min
Light of the Body est particulièrement remarquable pour son montage de mouvements érotiques, de
changements de couleur et de danse nu.

 

distribution Collectif Jeune Cinéma

 

 

Performeuse, vidéaste et poète américaine, Amy Greenfield a développé au cours des années 1970 un nouveau langage cinématographique, une nouvelle manière de filmer la danse. Elle est à l’origine du concept de « filmdance », et produit un grand nombre de films dans lesquels les corps sont chorégraphiés pour la caméra et où les mouvements mécaniques et humains se confondent. Elle crée également des performances multimédias, des sculptures holographiques et des installations vidéo.

Infos pratiques

12h - 23h45

au Cinéma

 

Programme

12h-13h50 Phill Niblock, The Movement of People Working : China 88

 

14h00-14h45 Kenneth Anger, Puce Moment, Scorpio Rising, Eaux d’artifice

 

15h00-16h20 Phill Niblock, Six Films, Morning, The Magic Sun, Dog Track, Annie, Max, Raoul

 

16h30-17h30 Amy Greenfield, Element, MUSEic Of The BODy, Light of the Body, Wildfire, Tides

 

17h40-18h30 Phill Niblock, The Movement of People Working : Portugal

 

18h40-19h25 Kenneth Anger, Puce Moment, Scorpio Rising, Eaux d’artifice

 

19h40-20h40 Amy Greenfield, Element, MUSEic Of The BODy, Light of the Body, Wildfire, Tides

 

20h50 - 23h45 Phill Niblock, The Movement of People Working : China 87 - China 86
 

Scolaires

Allez + loin

Téléchargement