Menu Menu Menu
©

© Marjolaine Mamet

©

Quartiers de cirque

Cirque

Toyo

Les Colporteurs

Présentation

Pour faire rire les enfants de maternelle, voici Toyo ! Toyo est un tuyau. Mais c’est surtout un formidable accessoire de jeu pour Gillou, l’équilibriste contorsionniste, et Coline la musicienne !
 

Les Colporteurs connaissent bien la Ferme du Buisson puisqu’ils sont déjà venus à plusieurs reprises : Sur la route en 2010, Le Bal des intouchables en 2014, Le Chas du violon en 2015, Evohé en 2016. Avec Toyo, un spectacle à l’attention des plus petits, ils font entrer le cirque, la musique et le rire dans des écoles maternelles*.
 

Toyo c’est un tuyau de chantier, froid, raide, creux. Sous l’archet de la violoniste, il chante et émet toutes sortes de sons. Intrigué par cet objet, Gillou s’approche et l’apprivoise. Et comme Gillou est très, mais alors vraiment très souple, il se glisse à l’intérieur et s’y installe. Toyo devient tour à tour une carapace, un costume, un chapeau, un périscope ou même un avion. Gillou l’enjambe, le traverse en tous sens, se plie et s’entortille, s’emmêle, s’y coince même parfois !

 

Ce spectacle s'intègre dans le projet "Quartiers de cirque" mené grâce au soutien du ministère chargé de la Ville.

Programme

Générique

mise en scène Antoine Rigot, Julien Lambert

conseil artistique Agathe Olivier

création musicale Coline Rigot, avec la complicité d’Antoine Berland

artiste de cirque Gilles Charles-Messance

musicienne Coline Rigot

 

production Cie Les Colporteurs

résidence Village de Saint-Thomé

remerciements Théâtre Firmin Gémier – la Piscine, Châtenay Malabry, PNC d’Ile de France

La compagnie Les Colporteurs est soutenue par le Ministère de la Culture - DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le conseil départemental de l’Ardèche et est soutenue par la Ville du Teil d’Ardèche.

Scolaires

Allez + loin

Gilles Charles-Messance – équilibriste contorsionniste

Tout a commencé pour Gilles en 1977 quand il a franchi la porte du cirque d’Annie Fratellini et de Pierre Étaix. Ce n’était pas un enfant de la balle, comme on dit. Il a tout d’abord été équilibriste, puis il a créé un numéro d’équilibre sur trampoline ainsi qu’un numéro de trapèze fixe grâce auxquels il a travaillé au cirque Arlette Gruss, puis dans plusieurs cirques traditionnels, dont Monti en Suisse, ou Alexis Gruss. Plus tard, il a interprété un numéro de trapèze volant qui lui a permis de rejoindre les Arts Sauts, et un numéro de trapèze Washington avec lequel il a commencé une longue collaboration avec la compagnie Les Colporteurs. Gilles déteste dire qu’il travaille, il préfère dire qu’il s’amuse tout en donnant du plaisir au public.

 

Coline Rigot – musicienne

Née d’un couple de funambules, Agathe Olivier et Antoine Rigot, Coline est une enfant de la balle... du cirque contemporain. C’est pendant l’aventure de la Volière Dromesko que Coline fait ses premiers pas sur un fil, et commence le violon avec les musiciens Tziganes Hongrois de la troupe. Par la suite, Coline vogue entre l’apprentissage du violon au conservatoire classique, et les ateliers d’improvisation avec Carl Shlosser, saxophoniste compositeur de jazz du premier spectacle des Colporteurs : Filao. Elle développe petit à petit un langage poétique liant le fil et le violon. Après la médaille d’or classique au conservatoire d’Avignon et l’apprentissage du jazz, dans la classe de Didier Lockwood, Coline fait sa vie, tantôt avec le cirque, dont trois créations avec Les Colporteurs en tant que musicienne ou fildeferriste, tantôt musicienne de théâtre avec le FootsBar, mais encore, violoniste avec des collectifs de musiciens voyageurs, comme Tchabadjo et Les Poissons Voyageurs.