©

Anna Karénine - Les bals où on s’amuse n’existent plus pour moi

Gaëtan Vassart

© Diego Governatori

©

Théâtre

Anna Karenine

Gaëtan Vassart / Cie La Ronde de nuit

Les bals où on s'amuse n'existent plus pour moi /

d'après Léon Tolstoï

mer 23 nov 2016 à 20h45 - Espace Lino-Ventura, Torcy

Wed 23 Nov 2016 at 8:45 pm - Espace Lino-Ventura, Torcy

L’Iranienne Golshifteh Farahani est l’insoumise Anna Karenine, « la plus belle femme de Russie », l’héroïne tragique de Léon Tolstoï. Gaëtan Vassart réalise l’audacieuse adaptation théâtrale de l’immense roman et en fait une ode à l’émancipation féminine et sociale. C’est l’histoire transie d’une passion fiévreuse, d’un désir d’absolu.

Présentation

Il y a Daria, Kitty et Anna. Daria, mère de famille, femme trompée, sauve les apparences ; Kitty, jeune naïve, quête avidement l’amour ; Anna, mariée à un homme puissant, mère d’un enfant, quitte tout pour vivre avec Vronski sa passion, sans concession. Pour avoir défié la morale, l’indomptée sera bannie. Le quai de gare où tout arrive devient salle de bal avec piano droit et lustre tombant : "Éteignons les bougies, il n’y a plus rien à voir" dira Anna. Au fil de la tragédie, le rideau lamé s’élime, la neige envahit les lieux et la valse à mille temps tourne en funeste Lacrimosa.

 

Autour de ces trois femmes aimantes, les hommes se débattent, avec leurs émotions et les conventions. L’adaptation inscrit ici les lignes de force du chef-d’œuvre russe écrit en 1877. La langue moderne sert une vision progressiste sur la place des femmes dans la société, sur l’éducation pour tous, contre la fatalité. Et donne à voir les visages de l’amour, charnel ou spirituel, responsable ou coupable.

 

Golshifteh Farahani a l’aura des grandes héroïnes romanesques, telles Anna ou son aînée Emma Bovary. Femme en exil, elle porte en elle un même désir d’absolu. Née d’un père homme de théâtre Iranien, l’actrice prisée au cinéma – vue dans les films de Ridley Scott, Louis Garrel, Christophe Honoré et récemment Jim Jarmusch –  monte pour la première fois sur les planches françaises. Entourée de comédiens issus du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, sa liberté rayonne.

 

Infos pratiques

durée 2h15

 

Tarifs et abonnement

buisssonnier 10 €
plein 17 €
réduit 14 €
étudiant 10 €
enfant 4 €

Programme
Générique

d’après Léon Tolstoï
adaptation et mise en scène Gaëtan Vassart

 

avec

Golshifteh Farahani Anna Karénine, mère de Sergueï
Emeline Bayart Daria, Alexandrovna Oblonska, épouse de Stepan
Xavier Boiffier Alexis Kirillovitch Vronski, officier, amant d’Anna
Sabrina Kouroughli Kitty Chtcherbatski, soeur de Daria
Xavier Legrand Alexis Karénine, haut fonctionnaire, mari d’Anna Karénine
Manon Rousselle Maria Nicolaevna, gouvernante de Nicolaï
Igor Skreblin Nicolaï Vladimirovitch, poète, frère de Lévine
Stanislas Stanic Constantin Lévine, propriétaire terrien
Alexandre Steiger Stépan Oblonski, avocat, mari de Daria, frère d’Anna

 

scénographie Mathieu Lorry-Dupuy
lumières Olivier Oudiou
son David Geffard
vidéo Gaëtan Vassart / Diego Governatori
costumes Stéphanie Coudert
chorégraphie Cécile Bon
collaboration artistique Laure Roldàn
régie générale Sébastien Lemarchand

 

production Compagnie La Ronde de Nuit
coproduction Théâtre Montansier-Versailles
aide à la production Drac Île-de-France - Ministère de la Culture et de la communication
avec la participation artistique du Jeune Théâtre National
avec le soutien de l’Adami / Mairie de Paris / Théâtre National de Nice / Équinoxe - scène nationale de Châteauroux / Scène nationale d’Albi / La Ferme du Buisson - scène nationale de Marne-la-Vallée / Théâtre de Suresnes - Jean Vilar
en coréalisation avec le Théâtre de la Tempête

 

Remerciements à la Comédie-Française, au T2G-CDN de Gennevilliers, à la Cité du Train et son directeur Monsieur Vernerey.

Scolaires
Allez + loin

durée 2h15

 

Tarifs et abonnement

buisssonnier 10 €
plein 17 €
réduit 14 €
étudiant 10 €
enfant 4 €