FR EN

Festival

Performance Day 2018

performance avec protocole d'activation

Emily Mast

EMILY MAST

The Seed Eaters (Noir)

The Seed Eaters

sam 2 juin 2018 - Théâtre

Sat 2 June 2018 pm - Théâtre

en collaboration avec Rachel Kauder Nalebuff
avec les compositions de Linda Edsjö

 

Trois « non performeurs » et une musicienne invitent le spectateur sur scène pour l’interprétation d’un script sur la notion de fin, mettant à l’honneur égalité et interconnexion.

Made in collaboration with Rachel Kauder Nalebuff

With compositions by Linda Edsjo

 

 

Three "Non-performers" and a musician invite the viewer on stage to interpret a script addressing the concept of endings, with a focus on equality and interconnection.

The Seed Eaters (Noir) est une performance qui se compose de 12 décors sculpturaux et de 24 mini-scènes activées par 3 performeurs à la fois. Cette « pièce de théâtre déconstruite », dans laquelle les interprètes intervertissent sans cesse les rôles, explore le thème de « la fin » : maladie, cycle de vie d’un maillot de bain, fin d’une nuit de fête… Langues, objets, images et personnalité des participants ont ici une égale valeur, déconstruisant les principes de hiérarchie habituels pour mieux se connecter.

Questionnant l’espace embarrassant et parfois dangereux qui sépare les gens qui ne se connaissent pas, The Seed Eaters (Noir) crée des connexions sociales qui engendrent complicité, travail collectif et espoir aveugle, dans un moment social et politique où nos modèles de société semblent s’effondrer.

Les performeurs sont des non professionnels et sont accompagnés dans leur procession par une musicienne et suivis par le public. Ensemble, ils activent des saynètes dont le script a été préalablement écrit par l’artiste et ses collaborateurs. À la fin de la série, ils échangent leurs rôles et les reprennent dans une autre langue. Chaque performance est unique, les trois performances jouées à la Ferme du Buisson sont trois interprétations différentes. Les décors et l’espace sont ensuite laissés en accès libre sous forme d’exposition, permettant aux spectateurs d’approcher les sculptures et de jouer eux-mêmes les scénarios.

 


co-production Grazer Kunstvereinsteirischer herbst 2017la Ferme du Buisson

The Seed Eaters (Noir) is a performance involving 12 sculptural sets and 24 mini-scenes activated by 3 performers. The theme of this "deconstructed play" whose players endlessly reverse roles is «The End»: illness, the life cycle of a swimsuit, the end of a celebratory evening. Here language, objects, instructions, and participants’ personalities all have equal value as they deconstruct established hierarchies in order to better connect.

Inspired by the awkward and sometimes dangerous space that separates strangers, The Seed Eaters (Noir) plants connections between people to engender collusion, teamwork and blind hope in a social and political moment when it feels like the world might be falling apart.

The actors are non-professionals and are accompanied in their procession by a musician and followed by the audience; together they activate vignettes previously scripted by the artist and her collaborators. At the end of the series they swap roles and change languages. Each performance is unique and the three presented at La Ferme du Buisson are three different interpretations. The sets and the performance space are then opened up as an exhibition, allowing spectators to approach the sculptures and play out the scenarios themselves.

en collaboration avec Rachel Kauder Nalebuff

avec les compositions de Linda Edsjö

avec la participation de Wendy Choi, Nils Loret, Luis Ospina, Hicham Raji et Sabine Reungoat

avec les costumes de Nicolette Henry


 

Performance with activation protocol, 60 mins

 

in collaboration with Rachel Kauder Nalebuff

with the sound compositions by Linda Edsjö

with the participation of Wendy Choi, Nils Loret, Luis Ospina, Hicham Raji and Sabine Reungoat

with the costumes of Nicolette Henry

sam 2 juin 2018 à 14h30 - Théâtre
Sat 2 June 2018 at 2:30 pm - Théâtre
sam 2 juin 2018 à 17h - Théâtre
Sat 2 June 2018 at 5 pm - Théâtre
sam 2 juin 2018 à 19h - Théâtre
Sat 2 June 2018 at 7 pm - Théâtre

durée 60 min


 

Pass Performance Day pour la journée

plein 10 €

buissonnier / artistes / réduit / étudiant 8 €

 

parcours avec navette gratuite aller et/ou retour sur réservation au 01 64 62 77 77

13h15 Paris Opéra-Bastille > Ferme du Buisson
00h30 Ferme du Buisson > Paris Opéra-Bastille (avec une intervention surprise d'OKAY CONFIANCE)

Festival Pass

Full price: 10 €
Reduced price : 8 €

 

shuttles

book in advance on 01 64 62 77 77

1:15pm Paris-Opéra Bastille > Ferme du Buisson

12:30am Ferme du Buisson > Paris-Opéra Bastille

(with a surprise contribution from OKAY CONFIANCE)

Emily Mast
 

Emily Mast est née en 1976 aux Etats-Unis. Elle vit et travaille à Los Angeles.

Initialement concentré sur la performance, le travail d’Emily Mast s’est d’abord développé à travers des formes scéniques - Everything, Nothing, Something, Always (Walla !) pour Performa 09 à New York ou Offending The Audience de Peter Handke interprété par des enfants. Il s’est ensuite élargi à l’espace muséal à travers des expositions processionnelles ou très scénographiées. S’inscrivant dans un héritage artistique allant de Guy de Cointet à Jacques Tati en passant par Mike Kelley ou Simone Forti, Mast développe un usage singulier du casting, de l’objet scénique, de l’action et du texte.

Ses œuvres mettent en scène avec humour corps en mouvement et langage, et font de l’incertitude un matériel artistique à la fois sculptural et live. Son travail participe de l’élaboration d’un univers de signes à déchiffrer et d’une déconstruction des conventions régissant les modes de communication. Il interroge sans relâche la manière dont le langage se construit et se détériore, et la production collective du sens que viennent nourrir l’altérité et les malentendus.

Emily Mast

Born in 1976 in the United States. Lives and works in Los Angeles.

 

Initially focused on performance, Emily Mast began with theatrical forms: Everything, Nothing, Something, Always (Walla!) at the Performa 09 biennial in New York and Peter Handke’s Offending The Audience with a cast of children. She then extended her range to museums via processional exhibitions and elaborate sets. With influences that include Guy de Cointet, Jacques Tati, Mike Kelley and Simone Forti, Mast has developed a distinctive use of casting, props, action and text.

Incorporating bodies in motion and (verbal and non-verbal) language, she exhibits uncertainty as live sculptural material. She creates a universe of signs to be deciphered by deconstructing the conventions governing our modes of communication. The result is a relentless interrogation of the way language is built and shaped, and of the collective production of meaning fuelled by otherness and misunderstandings.

Téléchargement

Download