©

Marie Preston (avec François Deck et le Lycée expérimental de Saint-Nazaire), Le Quilt des Écoles, 2018-19, production LiFE ; Le Grand Café ; Ferme du Buisson, et Sabine Duran, Pantin, 2019, production Ferme du Buisson

Avec photographies et plans issues des Archives Municipales et Métropolitaines de Grenoble et deux plans des Archives Municipales de Villeneuve-d’Ascq

© Emile Ouroumov

©

Centre d'art

Art Center

Changer l’école radicalement

Table ronde et ouverte

Avec la participation de Catherine Chabrun, Gérard Delbet et Sabine Duran.

dim 1er mars 2020 à 14h - Centre d'art

Sun 1st March 2020 at 2 pm - Centre d'art

L’école et ses différentes pédagogies alternatives font l’actualité. Mais qu’en est-il dans les écoles qui ne sont ni « expérimentales », ni « Montessori », les écoles publiques autour de chez nous ? 

Présentation

Dans son exposition Du pain sur la planche, Marie Preston expose des archives et témoignages retraçant l’aventure méconnue des « écoles ouvertes » et expérimentales qui, pour certaines, conjuguaient cogestion, coopération et ouverture. Nées en France notamment dans les Villes nouvelles des années 70-80, leurs recherches-actions soutenues par l’Éducation nationale, étaient menées pour amorcer une mutation du système éducatif français et lutter contre l’échec scolaire. Bien que disparues à la fin des années 80, quand le choix de l’austérité fut fait, elles avaient déjà fait le constat qu’il fallait radicalement changer l’école.

 

Ces expérimentations n’ont pas transformé durablement le système scolaire et la situation des écoles s’est pour beaucoup dégradée mais les énergies individuelles et collectives pour changer radicalement l’école subsistent. En prenant comme point de départ une série d’affiches réalisées avec Sabine Duran, directrice d’une école élémentaire en Seine-Saint-Denis, cette table ronde permettra d’échanger sur ces initiatives, leurs réussites mais aussi les difficultés qu’elles rencontrent.

 

La table ronde sera précédée d’un atelier pour enfant et adulte autour de la linogravure mené par Liliane Terrier, chercheuse en art.

 

Infos pratiques

entrée libre

Programme
Scolaires
Allez + loin

Catherine Chabrun

Militante pédagogique et écologiste, Catherine Chabrun est responsable des droits de l'enfant au sein du mouvement Freinet, elle coordonne le collectif Agir ensemble pour les droits de l'enfant (AEDE). Enseignante aujourd’hui retraitée, elle privilégia les classes à double-niveau et favorisa le développement de projets personnels, la coopération et l’entraide... Chargée de mission Relations extérieures et partenariats pour l'ICEM-pédagogie Freinet, elle participe au Collectif des associations partenaires de l'école (CAPE) et siège au Centre national de liaison de l’enseignement et des médias d’information (CLÉMI). En 2015, elle publie chez Libertalia - dans la collection N’Autre École - Entrer en pédagogie Freinet, ouvrage qui « propose une clé d’accès à la pédagogie Freinet, en faisant entendre les « voix » de toutes celles et de tous ceux qui ne se satisfont pas de l’école telle qu’elle est et qui souhaitent la transformer en changeant leurs pratiques au quotidien ».

 

Gérard Delbet

Né en 1951 et retraité de l’Éducation nationale, sans palmes académiques. Après une courte carrière (ratée) de révolutionnaire, Gérard Delbet fait l'instituteur à l'école Vitruve de 1976 à 2012. Devenu, depuis, homme de lettres, chanteur de charme et danseur mondain, il prête ses souvenirs, parfois, lors de conférences ou de symposium (version Grèce antique) pour aborder des thèmes controversés tels que : « innovation », « expérimentation », « école différente », « pédagogie radicale »... Il publie en 2019 aux Éditions du Bord du Lot, Vitruve, Rassemblée Générale

 

Sabine Duran

Enseignante depuis 19 ans et syndicaliste à Sud éducation, Sabine Duran est actuellement chargée de la direction d'une école élémentaire en Seine-Saint-Denis.

 

Liliane Terrier

Chargée de cours dans le département d’arts plastiques du Centre universitaire expérimental de Vincennes à partir de 1974, Liliane Terrier (née en 1946 à Aix-les-Bains) réalise une maîtrise d’Arts plastiques, intitulée Quand le temps presse, – La gravure sur bois et son rôle progressiste dans la première moitié du 20ème siècle, avant de soutenir une thèse de doctorat à l’Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis sur Le mouvement de la gravure sur bois moderne en Chine, 1931-1981

 

Enseignante-chercheuse de 1974 à 2011, Liliane Terrier se consacre à la question du rapport texte-image, porté par la gravure typographique, la photocopie, le livre d’artiste, le fax, puis le web dans une relation avec une forme de land art urbain issu des technologies GPS. Elle dirige également la rédaction de blogs collectifs, éditant des comptes-rendus vidéo et textes de conférences d’artistes contemporains invités à l’Université Paris 8 (cycles Moments d’art contemporain ou Observatoire des nouveaux médias), en parallèle d’un blog de type revue d’art La Figure dans le paysage.

    Moins de papier et plus de découvertes ! Chaque mois, recevez notre newsletter pour voir en un coup d'oeil le programme des spectacles, du cinéma et du centre d'art.

    s'abonner à la newsletter