Nuit curieuse : Leyla Tounsia !

Table ronde Leykla Tounsia !

Selma Ouissi / Hind Meddeb / Rim Saidi / Emna Ben Miled

dans le cadre du projet international Revolutionary Bodies de l’European Cultural Foundation

sam 26 nov 2011 à 20h45

Sat 26 Nov 2011 pm

Tunisiennes – de génération et de corps artistique, intellectuel ou géographique différents – ces femmes évoquent le corps et sa mémoire (révolutionnaire) avant de le fêter !

Leyla Dakhli est agrégée et docteure en histoire, spécialiste du Moyen Orient contemporain. Elle a soutenu en 2003 une thèse sur les intellectuels syro-libanais dans la première moitié du 20e siècle. Elle est chercheuse associée au Collège de France à Paris. Danseuse et chorégraphe, Selma Ouissi, a notamment étudié la danse traditionnelle tunisienne, classique, modem jazz, contemporaine au conservatoire national de Tunis puis au sein du Centre National de la danse Tunis. À Paris, elle intègre l'École Internationale de Danse Paul et Yvonne Goubé la Salle Pleyel, obtient son Diplôme d'État d'Enseignement De La Danse et fait ensuite des études en Art Du Spectacle, Mention Danse à l'Université Paris VIII. Selma Ouissi s'est produit, avec la comédie musicale Notre Dame de Paris de Luc Plamandon et Richard Cocciante, à Paris et en tournée en Europe ainsi qu'en Asie. Elle fut interprète des Ballets Jazz Art (Raza Harnadi) et de la Cie de Syhem Belkhoja.

 

Hind Meddeb, réalisatrice de documentaires, journaliste à France Info et sur Paris Première n'a cessé depuis sa plus tendre enfance de circuler entre la France et le Maghreb. Citoyenne des deux rives, elle se sent chez elle de part et d'autre de la Méditerranée. Cette dualité donne son regard une mobilité qui défait les préjugés et les a priori. Ses reportages pour Arte en Tunisie, en Égypte et au Liban nous révèlent des situations toujours plus complexes que les stéréotypes qui les figent. Son premier film De Casa au paradis retrace le destin des 14 kamikazes marocains qui se sont fait sauter à Casablanca en mai 2003. Son dernier reportage Tunisia Clash, tourné pendant la révolution tunisienne, nous plonge dans l'univers du rap tunisien, contestataire, engagé, traversé par les diverses tendances politiques qui colorent le pays du jasmin, des laïques aux islamistes.

 

Depuis plus de dix ans, Rim Saidi est ournaliste critique du journal Le Renouveau à Tunis et s'intéresse particulièrement aux critiques d'art, du cinéma la littérature en passant par la danse et le théâtre. Elle est actuellement productrice et rédactrice en chef de plusieurs magazines de la chaîne télévisée Nessma TV. Passionnée de cinéma, elle réalise en ce moment un documentaire. Emna Ben Miled Universitaire et écrivaine tunisienne, elle a notamment publié en 1998 le roman Les tunisiennes ont-elles une histoire ? , ainsi que plusieurs écrits sur la femme en Tunisie. Table ronde dans le cadre de Revolutionary Bodies Dans le cadre de Revolutionary Bodies, projet international de coopération culturelle soutenu par la Fondation Européenne de la Culture.

 

Le projet Revolutionary Bodies questionne les transformations des pratiques d'art contemporain et de spectacle vivant travers la ré-appropriation des espaces publics par les peuples des pays du sud de la Méditerranée.

Projet en partenariat avec Carovana S.M.I (coordinateur du projet - Italie) / L' Animal a l'esquena (Espagne) /  La Ferme du Buisson et La Compagnie De Soi (France) / Dancing on the Edge Festival (Pays-Bas) / Centre of Contemporary Culture, (Égypte - Le Caire) / Fondation Européenne de la Culture

sam 26 nov 2011 à 20h45
Sat 26 Nov 2011 at 8:45 pm