FR EN

Performance Day 2016

Centre d'art

Art Center

Sarah Vanhee

Sarah Vanhee

Oblivion

Oblivion

performance

performance

sam 13 fév 2016 à 17h

Sat 13 Feb 2016 pm

Durant un an, Sarah Vanhee a collecté ses déchets, réels et virtuels. Durant 2h30, elle les déballe sous nos yeux, s’accompagnant d’un monologue qui se compose et se décompose. Une expérience unique pour se reconnecter doucement à tout ce dont on se débarrasse.

Throughout one year, Sarah Vanhee collected rubbish, whether real or virtual. For nearly three hours, the artist carefully unwraps cardboard boxes, accompanying her gestures with a discourse that plays on the deterioration of language. An unique experience to reconnect with everything we throw away. 

Pendant une année entière, Sarah Vanhee a collecté ses déchets, qu’ils soient réels ou virtuels. À partir de ces « restes » – allant des épluchures de légumes aux spams – elle crée un environnement foisonnant, où rien ne se perd, où naissance et mort se côtoient, un endroit sans gâchis, dans lequel elle évolue. Pendant près de trois heures, l’artiste déballe minutieusement des cartons, en accompagnant ses gestes d’un discours jouant sur la détérioration du langage. L’installation et la performance se présentent plutôt comme un système écologique que comme un total chaos. Il y a des gradations, différentes formes d’organisations, qui émergent plus ou moins clairement de cette « jungle » de déchets et dessine comme un chemin à travers un voyage.

 

La pratique de Sarah Vanhee mêle performance, arts visuels et littérature. Souvent créées in situ, ses œuvres s’intéressent à l’interaction entre le spectateur et les environnements qu’elles mettent en place. Elles brouillent les frontières entre fiction et réalité de manière radicale, pour repousser les limites de l’imagination et reconsidérer les questions sociales, les conventions et les lieux communs artistiques. Invitant à développer une vigilance de l’esprit et des sens, Vanhee interroge les modèles dominants qui influencent notre façon de penser, de parler, de bouger et notre relation à l’autre et au monde. Elle confronte ainsi aux paradigmes existants absurdité, utopie et poésie.

 

 

Coproduction CAMPO (Gand), HAU –Hebbel am Ufer (Berlin), Göteborgs Dans & Teater Festival, Noorderzon (Groningen) & Kunstenfestivaldesarts (Bruxelles)

Avec le soutien du Programme Culturel de l’Union Européenne et de la Communauté flamande

 

Performance Day est coproduit avec le festival Playground, (STUK Kunstencentrum & M-Museum Leuven), et le soutien de l'agence Arts et Patrimoine des Flandres. Il est organisé dans le cadre d'Alfred Jarry Archipelago, un projet initié par La Ferme du Buisson, Le Quartier - centre d’art contemporain de Quimper et le Museo Marino Marini à Florence (Italie) dans le cadre de Piano - plateforme franco-italienne d'échanges artistiques, en collaboration avec le M-Museum et Playground à Louvain (Belgique).

 

Throughout one year, Sarah Vanhee collected rubbish, whether real or virtual. With these ‘remains’ – ranging from vegetable peelings to spams – she creates a luxurious environment to perform in, a place where nothing is lost, where birth and death rub shoulders and there is no wastage. For nearly three hours, the artist carefully unwraps cardboard boxes, accompanying her gestures with a discourse that plays on the deterioration of language. The installation and performance are presented as an ecological system rather than total chaos. Various kinds of organisation and gradations begin to emerge more or less clearly from this jungle of garbage, indicating something like a path through the journey.

 

Sarah Vanhee’s practice blends performance, visual arts and literature. Often created in situ, her works are concerned with the interaction between the spectator and the surroundings that they put in place. They totally blur the boundaries between fiction and reality, in order to push out the limits of the imagination and to raise questions about society, conventions and artistic commonplaces. Vanhee takes issue with the dominant models that influence our ways of thinking, speaking, and moving, as well as our relationships with others and the world. She combats existing paradigms with the weapons of absurdity, utopia and poetry...

 

 

Coproduction CAMPO (Gand), HAU – Hebbel am Ufer (Berlin), Göteborgs Dans & Teater Festival, Noorderzon (Groningen) & Kunstenfestivaldesarts (Brussels)
With the support of the Culture Programme of the European Union and the Flemish Community

 

Performance Day is coproduced with the Playground festival, (STUK Kunstencentrum & M-Museum Leuven), with support from the Agency for Arts and Heritage of Flanders, as part of the project "Alfred Jarry Archipelago" initiated by La Ferme du Buisson Centre for Contemporary Art in Noisiel (France), Le Quartier Centre for Contemporary Art in Quimper (France) and Museo Marino Marini in Florence (Italy). The venture is part of Piano, the Franco-Italian art exchange platform, in collaboration with M-Museum and the STUK Kunstencentrum in the framework of Playground in Leuven (Belgium).

 

sam 13 fév 2016 à 17h
Sat 13 Feb 2016 at 5 pm

à La Halle

durée 2h30

at La Halle

duration 2h30