Musique

Tinariwen

Blues-rock touareg

ven 24 mars 2017 à 20h45

Fri 24 March 2017 at 8:45PM

Tinariwen a ouvert les concerts des Rolling Stones ou des Red Hot Chilli Peppers. Plus qu'un groupe, c'est un mouvement culturel touareg. Avec des guitares électriques et des chants en tamasheq, les musiciens du collectif font la synthèse entre blues, rock et musique traditionnelle touareg pour raconter l'exil de leur peuple.

Depuis plus de vingt ans, ses compositions transgressent les frontières du Mali et de l'Algérie pour s'exporter partout dans le monde. Tinariwen, empreint de nostalgie, élève ses chants d'espoir et ses notes de résistance tout en fusionnant le blues, le rock et la musique traditionnelle touareg. Et comme dans tout blues qui se respecte, il est créé dans l'exil.

 

Né officiellement en 1982 à Alger, Tinariwen - "l'édification des pays" - a joué un rôle essentiel pendant la rébellion touarègue dans les années 1990. Après un retour à la paix, le groupe s'est consacré à la diffusion de sa culture pour chercher sa terre dans son public. Tinariwen multiplie les distinctions, soutenu par Robert Plant et Led Zeppelin.

 

Avec "Elwan", nouvel album sorti en février 2017, les voix du désert dénoncent la situation dramatique que subit leur territoire d'origine. Enregistré entre le désert californien et le sud du Maroc, le disque offre un hommage vibrant au Sahara à travers des ballades envoûtantes et mélancoliques. Tinariwen a encore une fois fait appel à de grands noms de la musique : après Carlos Santana, Robert Plant ou encore Justin Adams, le groupe s'est entouré de Kurt Vile, Matt Sweeney et Mark Lanegan.

ven 24 mars 2017 à 20h45 - Halle
Fri 24 March 2017 at 8:45PM - Halle

durée 1h30

places assises et debout

 

Tarifs et abonnement

buisssonnier 10 €
plein 17 €
réduit 14 €
étudiant 10 €
enfant 4 €

En 2006, le français Jérémie Reichenbach réalise le film documentaire Teshumara : les guitares de la rébellion touareg sur la naissance du groupe. Il reçoit le grand prix 2006 du documentaire musical de la Sacem.