Tout'Ouïe 2018

Jeune public

Langue ! Langue !

Compagnie Voix Libres

dès 7 ans

sam 8 déc 2018 à 16h30 - Théâtre de Chelles

Sat 8 Dec 2018 pm - Théâtre de Chelles

Le duo de chanteuses vocalistes use habilement du mot, du phonème, de la lettre, et leur insuffle du sens en plus du son. De quoi égayer l’apprentissage de la langue !

On la tire ou on la parle ? La langue sert à déglutir, à goûter et à dire, mais c’est aussi un système de signes verbaux propre à une communauté d’individus qui l’utilisent pour s’exprimer et communiquer entre eux. Charlène Martin et Géraldine Keller jouent sur les deux tableaux et magnifient la poésie sonore dans Langue ! Langue !

 

Elles jabotent, blablaloguent et se déboutonnent la glotte. Avec elles, la langue est vive et vivante avant tout ! Sans langue de bois, on se réjouit de leur glossolalie. Loin des babillages, leurs jeux de langue(s) s’appliquent à éveiller curiosité et intérêt suscitant, sans cesse, nos zygomatiques.

 

En coréalisation avec le Théâtre de Chelles

conception, mise en voix, chant et rythme Charlène Martin

écriture poèmes sonores Nathalie Desouches

avec Charlène Martin et Géraldine Keller


création lumière William Lambert

régie lumière Allaoua Chettab

costumes Alexandrine Brisson

œil extérieur Aymeri Suarez Pazos

 

avec le soutien de la SPEDIDAM (sous réserve de confirmation)
 

Voix Libres est subventionnée par la région Nouvelle-Aquitaine

sam 8 déc 2018 à 16h30 - Théâtre de Chelles
Sat 8 Dec 2018 at 4:30 pm - Théâtre de Chelles

dès 6 ans

durée 45 min
 

Tarifs et abonnement

tarif unique 4 €

 

 

séances scolaires

ven 7 déc 2018 à 10h - Théâtre de Chelles

ven 7 déc 2018 à 14h30 - Théâtre de Chelles

 

Pour toutes demandes d'informations ou de réservations, contactez l'équipe des relations avec les publics.

Qu’est ce que la poésie sonore ?

 

La poésie sonore utilise le mot, le phonème, la lettre, comme matière sonore et musicale, créant du son et du sens, porté par la voix et ses différentes inflexions possibles.

 

La poésie sonore est une forme poétique du XXe siècle. C’est avec les années 1950 que vont se développer en France deux recherches fondamentales au niveau de la poésie sonore. D’une part, il y aura une approche liée aux technologies, à l’enregistrement et au travail sur bande. D’autre part, une démarche ne travaillant qu’avec la voix et la lecture, plus proche du corps et de son intensité première.

 

Plus récemment, la tradition de la poésie sonore est redécouverte en France grâce à l’effort des éditions Al Dante qui éditent en texte et CD des poésies de Bernard Heidsieck et à la réédition de la première revue, Où d’Henri Chopin. Une nouvelle génération d’artistes élargit considérablement le champ d’action possible par l’utilisation des nouvelles technologies avec des logiciels comme Max/MSP ou Pure Data. Sont créés des pièces utilisant le sample, travaillant tout à la fois sur des énoncés préconstitués, et sur la superposition des voix, ou principalement scéniques et performatives, n’utilisant que la voix sur de simples effets d’amplification, associées ou non à un travail musical, bruitiste et gestuel.