Les Enfants du désordre

Théâtre

Ceux qui errent ne se trompent pas

Maëlle Poésy / Kevin Keiss

d'après La Lucidité de José Saramago

sam 26 nov 2016 à 20h - Théâtre

Sat 26 Nov 2016 pm - Théâtre

Un pays, un jour d’élections. Sous la pluie, la capitale vote massivement blanc. Est-ce une révolution par les urnes ? Sous le déluge, le gouvernement fuit. Maëlle Poésy et sa bande créent une comédie noire sur le devenir de la démocratie, d’une actualité saisissante. Une fable de la lucidité, fantastique et politique.

Les citoyens se sont trompés, ils n’ont pu voter ainsi sans être manipulés : pour endiguer ce qu’il nomme un cataclysme, le gouvernement submergé, retranché, adopte des mesures sécuritaires, voire totalitaires en proclamant l’État d’inquiétude puis l’État de siège. Un membre du Service de la Vérité enquête, une journaliste filme ce qui déferle. Et si dehors les gens se lèvent, dedans c’est la déroute. 


Incessante, la pluie tombe sur scène et s’immisce dans les interstices du décor. L’immense flaque miroite les politiques trempés jusqu’aux os et les résistants qui maintiennent la tête hors de l’eau. La situation fantastique pousse à son paroxysme la crise qui infiltre les démocraties contemporaines. Inspirés par La Lucidité, roman écrit en 2004 par José Saramago - Prix Nobel de littérature, L’Ange exterminateur de Luis Buñuel ou Théorème de Pier Paolo Pasolini, Maëlle Poésy et le dramaturge Kevin Keiss créent une pièce d’un réalisme magique qui convoque la mythologie, la fiction et l’Histoire, qu’elle soit immédiate ou plus lointaine.


Celle qui a fait de Candide un héros de notre temps, engendre à nouveau dans sa dernière création présentée au Festival d’Avignon 2016, un théâtre total d’où jaillissent le verbe, la danse, la musique, la vidéo. Avec cette bande, c’est une génération qui interroge la conscience individuelle et collective, qui s’inquiète de la représentativité politique, du sens de l’acte électoral, du dialogue citoyen au sein d’un système ébranlé.

 

Débat sur la crise de la démocratie avec Loïc Blondiaux, professeur de science politique à l'Université Paris I - Sorbonne, à l'issue de la représentation du sam 26 nov 2016 à 20h. 

création Compagnie Crossroad
texte de Kevin Keiss en collaboration avec Maëlle Poésy
d'après le roman La Lucidité de José Saramago (© José Saramago, 2004, traduction de Geneviève Leibrich ©Éditions du Seuil, 2006)
mise en scène Maëlle Poésy
avec Caroline Arrouas / Marc Lamigeon / Roxane Palazzotto / Noémie Develay-Ressiguier / Cédric Simon / Grégoire Tachnakian
Dramaturgie Kevin Keiss
Scénographie Hélène Jourdan 
Lumière Jérémie Papin 
Son Samuel Favart-Mikcha 
Costumes Camille Vallat
Vidéo Victor Egea
Construction et régie générale Jordan Deloge 
Costumières Chantal Bachelier / Juliette Gaudel 


production Espace des Arts - scène nationale Chalon-sur-Saône
coproduction Compagnie Crossroad / Théâtre du Gymnase-Bernardines (Marseille) / Théâtre Dijon Bourgogne - Centre dramatique national / Le Phénix - scène nationale Valenciennes / Théâtre-Sénart - scène nationale / Théâtre de Sartrouville et des Yvelines - Centre dramatique national / Le Rive Gauche (Saint-Étienne-du-Rouvray)

 

avec l’aide à la création du CNT dans la section dramaturgie plurielle

avec la participation artistique du Jeune Théâtre National

résidence à La Chartreuse - CNES de Villeneuve-lès-Avignon et à Gare Franche - maison d’artistes - théâtre et curiosités

La compagnie Crossroad est conventionnée par la Ville de Dijon.

Ceux qui errent ne se trompent pas de Kevin Keiss en collaboration avec Maëlle Poésy est publié aux éditions Actes Sud le 29 juin 2016.

Maëlle Poésy est artiste associée à l’Espace des Arts depuis janvier 2012 et pour 4 ans.

 

sam 26 nov 2016 à 20h - Théâtre
+ débat à l'issue de la représentation
Sat 26 Nov 2016 at 8 pm - Théâtre

durée 2h

 

Tarifs et abonnement

dans le cadre du festival Les Enfants du désordre

 

• Tarif du forfait festival valable pour 2 propositions
Proposition supplémentaire à 2 € (buissonnier), 5 € (plein, réduit et étudiant) ou 4 € (enfant)

buisssonnier 12 €
plein 22 €
réduit 19 €
étudiant 15 €
enfant 8 €

 

• Tarif du spectacle à l'unité

buisssonnier 10 €
plein 17 €
réduit 14 €
étudiant 10 €
enfant 4 €

sam 26 nov 2016 à 20h

Débat sur la crise de la démocratie avec Loïc Blondiaux, professeur de science politique à l'Université Paris I - Sorbonne, à l'issue de la représentation.