Hors Saison 2013

Danse

Objet principal du voyage

Herman Diephuis - Cie Herman Diephuis

du sam 23 au dim 24 fév 2013

Sat 23 and Sun 24 Feb 2013

L'objet principal du voyage, c'est le fruit de la rencontre entre le chorégraphe Herman Diephuis et quatre danseurs burkinabés. La danse devient un ailleurs, espace d'écoute né d'une confrontation des voyages. 

Cette création est issue de la rencontre de jeunes danseurs lors d'ateliers animés par Herman Diephuis au centre chorégraphique La Termitière à Ouagadougou au Burkina Faso. Le chorégraphe est alors touché par une nouvelle manière d'envisager la vie, l'art, la danse. "J'ai voulu être au plus près de ce que sont ces quatre personnes dans leur imaginaire, leur façon de danser et d'exister sur scène. Leur danse se fait dans la nécessité, l'urgence comme si elle était à vif, traversée par une énergie qui parle à la fois de jeunesse et de gravité, de force et de fragilité. Ensemble nous avons cherché une gestuelle qui exprime la contrainte mais d'où peut surgir tout moment une énergie et un humour imprévisibles."

 

Cette rencontre devient l'Objet principal du voyage, nouvelle étape dans le cheminement artistique du chorégraphe. Il invite deux hommes et deux femmes burkinabés et confronte son univers au leur. L'intention est de faire émerger un territoire d'écoute et d'attention où la danse se vit comme un ailleurs mais aussi comme un endroit d'affirmation de soi. Loin de tout exotisme, voici une danse qui déborde et traverse l'idée même de frontière.

 

Herman Diephuis a travaillé comme interprète pendant plusieurs années avec de nombreux chorégraphes : Régine Chopinot, Mathilde Monnier, Jean-François Duroure, Philippe Decouflé, François Verret, Jérôme Bel, Xavier Le Roy et Alain Buffard. En parallèle, il développe des projets de création avec des amateurs et des propositions spécifiques pour des musées. "Ce qui m'intéresse dans la danse c'est comment l'histoire de chacun se lit dans le corps et de fait s'inscrit dans la mémoire collective. Il me semble que tout le monde a quelque chose raconter avec son corps et cette narration physique peut être aussi forte et prégnante chez un danseur professionnel que chez un danseur non professionnel. [...] L'élément récurrent dans mon travail est le jeu des oppositions : l'humour et le sérieux, le sacré et le profane, la certitude et le doute, la retenue et la démesure, la tension et l'abandon, le mouvement et la suspension et donner à voir toutes ces notions dans l'incarnation." Herman Diephuis

 

conception, chorégraphie Herman Diephuis
avec Ousseni Dabare, Romual Kabore, Salamata Kobre, Adjaratou Savadogo
conseil artistique Dalila Khatir
bande son Emmanuel Hospital
création lumière et régie générale Sam Mary
production/diffusion Nathalie Nilias

 

production Compagnie Herman Diephuis
coproduction Le Phare, Centre chorégraphique national du Havre Haute–Normandie – accueil studio / Centre chorégraphique national de Montpellier -accueil studio / Centre chorégraphique national de Tours – accueil studio
soutien du CDC La Termitière – Ouagadougou (BF) – mise à disposition du studio.

La compagnie est subventionnée par le ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Ile de France au titre de l’aide à la compagnie chorégraphique

sam 23 fév 2013 à 20h45
Sat 23 Feb 2013 at 8:45 pm
dim 24 fév 2013 à 16h30
Sun 24 Feb 2013 at 4:30 pm

durée 1h