Céline Ahond

J'aimerais faire l’amour avec ton cerveau - une conversation peinte.

dim 8 juil 2018 à 15h

Sun 8 July 2018 pm

Céline Ahond vous invite au sein de son exposition à une rencontre entre conférence et performance. Pendant que Bernard Brunon réalise une peinture murale en silence, elle s’entretient avec Pedro Morais sur les liens entre corps et écriture.

15h

Est-ce que parler est une écriture ? Comment imaginer un langage au plus près de l’expérience des corps ? Pour répondre à ces questions, Céline Ahond et Pedro Morais entremêlent leurs histoires personnelles et leurs références théoriques. Imprimant en direct et distribuant des images et des textes sur papier rose, ils s’engagent dans un jeu de partage avec le public, et avec les auteurs convoqués, les artistes cités, les souvenirs retrouvés. Un jeu où la pensée nous vient du corps et où l’émancipation passe par la parole.

 

16h30

À l’issue de cette rencontre, Céline Ahond dédicacera la publication Digressions . Pour ce cinquième titre de la collection, Céline Ahond revient sur ses grandes obsessions (la présence, l’adresse, le mouvement, la rencontre avec l’Autre) et la manière dont celles-ci sont mises en question par l‘écriture d’une exposition. La conversation avec Julie Pellegrin débouche sur des fragments de réflexion sur le désir d’écriture à proprement parler, échangés avec Anne Kawala, Sophie Lapalu, Elodie Petit et Lidwine Prolonge.

 

_____________

 

10h

En amont, participez à une Rando-Tram depuis la Maison d’Art Bernard Anthonioz à Nogent-sur-Marne et l’exposition Performance TV. Une marche sur les bords de Marne jalonnée de rencontres et d’activations !


 

     MABA

En partenariat avec Tram et la Maison d'art Bernard Anthonioz

dim 8 juil 2018 à 15h
Sun 8 July 2018 at 3 pm

entrée libre

Note d’intention

« Nous proposons une rencontre, à mi-chemin de la conférence et de la performance pour énoncer ce qui ne se décrit pas. Est-ce que parler est une écriture ? L’enjeu est de jouer dans un partage avec vous et les auteurs convoqués, les artistes cités, les souvenirs retrouvés. Un jeu où la pensée nous vient du corps et devient ce qui nous rend présents au monde dans un élan à s’autodéterminer en prenant la parole. « Je veux faire l’amour avec ton cerveau - une conversation peinte » est l’expression d’un désir : celui de se créer des outils communs d'émancipation. 

Peut-on faire l’amour avec le langage ? Faut-il réinventer la langue ou réinventer la façon de faire l’amour ? Comment imaginer la possibilité d’un langage au plus près de l’expérience des corps ? Partant de nos parcours personnels, nous plongerons dans les trous noirs du corps social. Peut-on transformer les sensations d’un corps qu’on croit connaître ? Ce nouveau corps reste à inventer et il ne pourra se faire sans modifier l’usine à genres. Quelles formes de désirs pourront alors advenir ? Faisons confiance, pour l’instant, au langage qui s’y essaie. »

 

Céline Ahond et Pedro Morais  

 

 

Bernard Brunon

« Bernard Brunon est peintre. Présenté dans le cadre d’une exposition, le terme semble sans ambivalence : pourtant Bernard Brunon brouille les pistes en transgressant les frontières entre ce qui est propre à l’art et ce qui ne l’est pas […] Il pose la question de son statut professionnel : artiste ou artisan ? créateur ou exécutant ? En 1988, à Houston, il monte une entreprise de peinture en bâtiment, That’s Painting Productions, qui répond non seulement aux besoins des professionnels de l’art tels les artistes, les collectionneurs, les galeristes, les commissaires d’expositions, mais aussi aux besoins du public en général. That’s Painting Productions présente toutes les garanties que n’importe quelle société se doit d’assurer, comme la rigueur du travail, le respect des délais et la compétitivité des prix - seule différence, son directeur est artiste et c’est précisément sa fonction au sein de cette entreprise qui constitue sa pratique artistique. […] Bernard Brunon est artiste car il intègre sa production au coeur des problématiques picturales qui ont animé l’histoire de la peinture du vingtième siècle. En fondant That’s Painting Productions, il poursuit l’exploration des possibilités du médium peinture, en le sortant de son cadre confiné de la représentation pour le réinscrire au plus près du réel. »
 

Solenn Morel, catalogue de l’exposition Ma petite entreprise, Centre d’Art Contemporain, Meymac, 2003
 

 

Pedro Morais

Formé en histoire de l'art à l’Université d’Aix-Marseille, Pedro Morais est commissaire d'exposition indépendant et critique d'art. Il collabore régulièrement avec plusieurs revues telles que Le Quotidien de l'Art, Art Press, Zéro Deux, Les Inrockuptibles, Beaux Arts Magazine, Crash... Ses recherches sur le cinéma expérimental à l’Université d’Aix-Marseille l’ont mené à mettre en place des programmations dans ce domaine, notamment au MAC Marseille et en tant que coprogrammateur du festival RIAM. Il a entre autres organisé des expositions sur la performance au FRAC PACA, la modernité critique à la Friche la Belle de Mai, ou un cycle autour des artist-run-spaces parisiens à la Galerie Alain Gutharc, Paris. Il intervient également dans différentes écoles d’art.